You are here: Home » Actualité » Youssoufa Idjihadi démissionne. Sa démission rejetée

Youssoufa Idjihadi démissionne. Sa démission rejetée

Youssoufa Idjihadi démissionne. Sa démission rejetée

Il perçoit son salaire, mais ses soldats meurent de faim

Par ARM

       La situation fait rire. Le «Colonel» à la noix de coco Youssoufa Idjihadi dit «Youssoufa Mfamanga», «Youssoufa Poisson séché», l’ancien vendeur de poisson séché au marché devenu par complaisance démagogique et criminelle chef d’État-major de l’Armée nationale de Développement («Développement»? Mais, de quoi, s’il-vous-plaît?), vient de présenter sa démission au dictateur fou Assoumani Azali Boinaheri, qui l’a refusée. L’homme aux poissons séchés a touché tous ses salaires, en temps et en heure, pendant que ses soldats sont en train de crever de faim, faute de salaires.

Dès lors, les soldats sont très en colère et le font savoir. Des menaces de coup d’État ont même été proférées parce que les soldats ont fini par apprendre que la dictature médiévale et poussiéreuse du Hedjaz et du Nedjd a donné de l’argent à son dictateur fou de Mitsoudjé pour les salaires, mais que les pétrodollars de la mort n’ont pas été versés. C’est très sale parce que les soldats sont de plus en plus conscients que la dictature de Mitsoudjé les a entraînés dans la pire des malédictions auprès du peuple comorien.

Pourtant, ce sous-officier anjouanais est sceptique sur le sérieux de la démission du vendeur de requin séché: «Tombola et kermesse que tout ça! C’est de la poudre aux yeux. C’est du roman. Cet incompétent sait que les soldats sont très mécontents, et il essaie de se racheter auprès d’eux. Je ne crois pas à cette affaire de démission. Ce n’est pas sincère. Mais, il ne perd rien pour attendre». En tout cas, la stratégie de tout vendeur de poisson séché est simple: mettre beaucoup de sel sur le poisson et, par la suite, plonger le poisson dans l’eau pour le dessaler. Dès lors, après avoir trop salé son poisson séché, «Youssoufa Poisson séché» est en train de le dessaler par une démission qu’il savait susceptible d’être rejetée.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 5 octobre 2020.

Powered by WPeMatico