You are here: Home » Actualités » Zone de libre-échange continentale en Afrique : Démarrage des travaux technique à Moroni

Zone de libre-échange continentale en Afrique : Démarrage des travaux technique à Moroni

Les travaux techniques des experts du Comité de commerce et d’industrie de l’Union africaine se poursuivent à Moroni. La cérémonie d’ouverture a eu lieu hier et vu la présence du ministre des Finances et du Budget, Said Ali Chayhane, en présence du directeur général adjoint du Cameroun qui assure la présidence avant de passer la main au directeur général des douanes comorien.

Du 17 au 21 septembre, l’Union des Comores abrite pour la première fois de son histoire, la réunion ordinaire du sous-comité des directeurs généraux des douanes de l’Union africaine. Cette rencontre panafricaine, la 10<sup>e</sup> du genre après celle du Cameroun en novembre 2017, est placée sous le thème : « Combattre la corruption au sein des douanes pour mieux mettre en oeuvre la zone de libre échange continentale africaine (ZLECAF) ». La réunion, qui rassemble 54 pays de l’Afrique, a démarré hier et a été présidée par le ministre des Finances et du Budget. Il s’agissait de l’ouverture des travaux techniques des experts des pays membres. Dans son discours d’ouverture, Said Ali Said Chayhane a rappelé que durant les trois jours de réflexion, les experts vont pouvoir prendre en compte les spécificités des petits Etats insulaires du continent. Le ministre a insisté sur le fait qu’il ne fallait surtout pas négliger les vulnérabilités aux risques d’une économie mondialisée.

Les travaux de ces experts, qui se réunissent une fois par an, a pour objectif de promouvoir et d’encourager l’adoption et l’application de mesures de lutte contre la corruption sur le continent. Durant cette rencontre à Moroni, les experts vont élaborer les méthodes pour analyser la nature et l’ampleur de la corruption en Afrique et diffuser l’information et sensibiliser l’opinion publique sur les effets négatifs de la corruption. Les conclusions de ce travail de trois jours « seront ensuite représentées lundi prochain, au Comité spécialisé de l’Union Africaine sur le Commerce, l’Industrie et les Ressources minières, lors de la rencontre des directeurs généraux des douanes de l’Union africaine sous l’oeil attentif du commissaire en charge du commerce et de l’industrie de l’Union africaine, Alber M. Muchanga », a révélé Kamaldine Soeuf, directeur des Douanes comoriennes. Il ajoute que le secrétaire général de l’organisation mondiale des Douanes (OMD), Kunio Mikuria, en poste depuis janvier 2009, a annoncé son intention d’être présent à cette rencontre historique. Selon le directeur général des douanes des Comores, durant la période 2018/2019, c’est « notre pays qui va assumer toutes les réunions de l’organisation »

Ibnou M. Abdou

Powered by Comores infos